Les 12 créatures les plus effrayantes de la préhistoire

Suite de l'article page 2 (suite)
Publié le 27/10/2017
Le carbonemys



Voilà une tortue géante plus mastoc que les spécimens des Galapagos. Les spécialistes pensent qu'elle raffolait d'une nourriture carnée en plus des végétaux et qu'elle pouvait même s'attaquer à plus gros qu'elle. Sa carapace très dure était sans doute recouverte de piquants. Etant lente, elle devait surprendre sa pitance d'un coup. Il se pourrait aussi qu'elle se livrait une lutte sans merci avec le titanoboa.

Le prionosuchus



Ce superprédateur atteignait presque la dizaine de mètres et fut le roi des amphibiens. L'espèce est très ancienne, cohabitait avec les premiers dinosaures et on le trouvait dans les milieux tropicaux. On sait assez peu de choses sur lui à part ça, si ce n'est qu'il avait une tête d'alligator, mais en plus féroce. Il aurait presque pu tenir un humain entier dans sa gueule de carnivore gourmand.

Le platybelodon



Il tient de l'éléphant d'Asie, ou plutôt l'inverse. Moins volumineux que le touffu mammouth, il devait tout de même faire peur avec ses défenses et ses espèces de dents qui invitent plus à la fuite qu'aux câlins. C'était certes un herbivore mais il ne fallait pas le titiller car il était bien capable de défendre son territoire et ses intérêts, surtout avec des petits à protéger. On dit qu'il était capable de broyer des troncs d'arbre avec facilité.
Le loup andrewsarchus



Il ne rigolait pas avec presque 1m70 au garrot, plus de 3 mètres de longueur et presque une tonne de muscles toniques. Il était taillé pour la chasse et sans doute le plus gros mammifère mangeur de viande sur la Terre. Son apparence fait penser à un hybride et on pense qu'il était comme tigré ou avait des tâches de léopard sur la fourrure. Mais il n'était pas très mignon et heureusement, nos deux espèces ne se sont jamais croisées.

Le paracératherium



Il fut peut-être le plus grand mammifère terrestre, plus imposant que l'éléphant d'Afrique et plus haut que la girafe. On a retrouvé les fossiles de cette espèce de rhinocéros gigantesque et dépourvu de corne en Asie. Avec une vingtaine de tonnes, il devait bouffer, l'animal ! Ses pattes étaient larges, pour supporter son énorme masse. Il n'y avait pas intérêt à le mettre en rogne et se faire piétiner. Même si on estime que même les australopithèques ne l'ont pas croisé. Tant mieux !

Pulmonoscorpius



On termine par la plus petite bête mais très effrayante, il s'agit d'un scorpion d'une taille pouvant atteindre 1 mètre, imaginez la scène.. Son venin devait être très toxique même si personne ne peut l'affirmer aujourd'hui. Il trainait dans la jungle à la recherche de gros insectes.
2 / 2