Les autobus rouges de Londres carburent désormais au café

Les fameux bus à étage de Londres se sont mis au biocarburant. Leur gasoil est désormais en partie composé de marc de café et ceci montre que la ville fait un gros effort pour une planète plus verte

Publié le 24/11/2017
La capitale anglaise cherche à réduire sa pollution de manière considérable. Celle-ci provient en grande partie des véhicules rejetant des particules nocives pour l'environnement et c'est un véritable fléau dans les grandes métropoles.

Des ingénieurs ont donc repensé le transport en commun et amélioré le moteur diesel des autobus à impérial. Ce moyen de transport icônique au pays de la Reine Mère est en effet très gourmand en pétrole. Il a donc fallu trouver un nouveau procédé pour s'en passer au maximum. Une huile à base de résidus de café et autres composants est maintenant utilisée. L'initiative est excellente. On en jette des tonnes chaque année et on pourrait tout à fait leur donner une seconde vie dans une optique de recyclage.


L'autre avantage est la réduction de l'émission de CO2 pour la lutte contre le réchauffement climatique. Cette problématique est un des grands défis des grandes villes du XXIe siècle qui investissent de plus en plus dans le vert.