L'histoire touchante de ce garçon trisomique devenu mannequin pour une marque de vêtement

Publié le 10/06/2017
Asher, un petit bout de chou américain d'un an et demi et atteint de trisomie, est devenu l'égérie de la marque de prêt-à-porter pour enfants OshKosh.



C'est une belle leçon de vie que nous donne ce cher bambin atteint du syndrome de Down (ou trisomie 21). La jeune maman d'Asher, Meagan Nash, est une mère persévérante, c'est le moins que l'on puisse dire ! Lors d'un casting de mannequinat pour bébé organisé par la marque de vêtements pour bambins OshKosh, le book du très jeune Asher a été proposé mais n'a pas été retenu. OshKosh a prétexté qu'elle ne recherchait pas d'enfant handicapé.

Meagan ne voulait pas en rester là ! Elle s'est dépêché de publier sur les réseaux sociaux l'initiative "Changing the Face of Beauty." Les retours ont été très positifs et les médias se sont penchés sur le sujet. C'est la consécration pour le petit Asher : chaînes de télé et réseaux sociaux se passionnent pour sa carrière et son évolution.



Devant tant d'attention et de popularité, la marque OshKosh n'a pu que céder et a accepté le chérubin comme modèle. De véritables shootings de pro s'en sont suivis. Cette histoire peu habituelle pourrait bousculer les codes très figés de la publicité, où les mannequins retouchés et standardisés règnent.

Mais les codes, ça se change, à condition de générer les impulsions nécessaires. Depuis quelques années, de plus en plus de défilés de mannequins handicapés ont été organisés, à l'instar d'HandiFashion.



De nouvelles perspectives pour le monde très clos de la mode, qui pourraient entrer dans la logique de la valorisation des handicapés. Nous pensons aussi notamment au handisport et les Jeux Paralympiques, ou encore les efforts d'aménagement en intérieur ou extérieur.

Espérons qu'il y ait des émules ! Les personnes trisomiques sont des gens adorables et méritent d'être bien plus valorisées.