Selon la science consommer un peu d'alcool permet de mieux parler anglais

Une étude scientifique très sérieuse montre qu'une consommation modérée d'alcool fait mieux parler les langues étrangères comme l'anglais. On insiste bien sur la modération, vu que l'abus entraîne une conséquence inverse...

Publié le 26/10/2017
Des chercheurs néerlandais ont fait une découverte étonnante : boire environ un litre de bière améliore les capacités linguistiques lors d'une discussion avec des étrangers. La recherche a concerne des étudiants germaniques devant discuter avec des hollandais.

Un premier groupe n'ayant rien bu a éprouvé plus de difficultés que le second, où les gens se sont envoyés une bonne bière. Ces derniers ont même eu une prononciation supérieure. L'expression orale de l'ivrogne est connue pour être lent et avec un ton bizarre, mais nous rappelons que justement, le but n'est pas d'être ivre.



Ici, l'alcool agit comme stimulant cérébral. Toutefois, il y a un biais : les participants sont conscient du fait qu'ils boivent ou non. Il y a donc un impact psychologique probable au moment de l'interaction, peut-être supérieur à l'effet somatique à proprement parler. D'autres études tomberaient donc à point, mais déjà, ceci donne une idée assez pertinente.