Brooklyn Brew : Un kit pour brasser sa propre bière

Vous aimez la bière ? Un peu, beaucoup, passionnément ? ça vous tente de brasser votre bière à la maison ? C’est ce que propose la marque Brooklyn Beer.

Publié le 24/10/2017
Avec l’hiver qui arrive, sortir dehors pour se boire une bonne bière, bof. Pas trop emballé par les industrielles ou simplement curieux. Vous pourrez fabriquer votre bière bien au chaud dans votre appart. Sympa non ?

Avec ce kit pour brasser sa propre bière à domicile, vos potes ne vont pas quitter votre canapé de la soirée. L’activité DIY du jour va en épater plus d’un. Ne prenez pas peur c’est bien plus simple qu’il n’y parait. Vous trouverez du blé, du houblon, de la levure et de la canne à sucre. Voilà pour les ingrédients. Côté ustensile, ce sera le thermomètre, la pince à tube, un pot pour la fermentation, un tube de vinyle et un bouchon à vis.

Plusieurs saveurs sont disponibles. Ça va de la classique blonde belge (beyond blond), l’anglaise au goût noisette (Chataigne Brown Ale). Et des bières plus audacieuses : aux arômes de pamplemousse et miel ou encore citronnés (Everyday IPA).

Le kit de chez Brooklyn Beer coûte environ 60 euros. On l'a testé et c'est vraiment justifié dans le sens ou on peut se procurer de nouveaux ingrédients dans n'importe quelle boutique lorsque ceux qui sont fournis sont consommés :



Faire sa propre bière c’est pas si difficile. Si vous voulez vous lancer, voici un petit aperçu du processus :

1) D’abord, parole de brasseur, le succès c’est la propreté. Il ne suffit pas de se désinfecter les mains et de passer un coup sur le plan de travail. Tout ce qui sera en contact avec le précieux liquide doit être nickel. Le mieux à faire c’est de passer vos ustensiles au lave-vaisselle, haute température.

2) On commence par tremper les graines de blé dans de l’eau bien chaude. On ajoute le houblon, et on porte le tout à ébullition. Pas trop tôt pour que le résultat ne soit pas trop amer. Versé à la fin de la préparation, les arômes seront prononcés, mais pas l’amertume. Il sera ajouté petit à petit à intervalle régulier afin de libérer les saveurs.

3) On refroidi le tout assez rapidement, en plongeant le contenant dans une baignoire d’eau glacée (par exemple). Puis, on filtre le tout, direction le fermentateur.

4) On rajoute un peu de levure, on ferme le fermentateur et voilà.

Plus qu’à attendre, votre mixture doit rester à température ambiante. Et si tout se passe bien, au bout de 24h le mélange va bouillir. Une semaine plus tard, c’est le moment fatidique de la mise en bouteille. C’est là que le sucre de canne entre en jeu. Bouillie avec un peu d’eau, le sucre sera ensuite versé dans la bière fermentée.

Une fois le tout en bouteille, il faut que la boisson vieillisse. Pour se faire, on laisse la bouteille une semaine reposer pour les impatients. Mais il est préférable de la laisser 2 semaines. Ensuite, direction le frigo. Voilà c’est bon, vous êtes officiellement un disciple de Bacchus. Pour le plus grand bonheur de vos amis.