Les 20 meilleurs BD les plus cultes de tous les temps

Quand on était gosse et qu’on nous proposait d’aller à la bibliothèque, on se dirigeait bien plus facilement vers les bandes dessinées que vers les romans, c’est un fait. Facile d’accès, imagé, le 9ème art a réconcilié beaucoup d’enfants avec la lecture. Moment nostalgique, on vous parle aujourd’hui des meilleurs BD de tous les temps.

Publié le 20/09/2017
La Bande dessinée est née à Genève en 1830 et depuis elle se décline en plusieurs format, allant du comics américain avec les Marvel aux Manga japonais, en passant bien sûr par le format classique que nous connaissons tous. Celui de notre enfance. De nombreuses histoires sont d’abord parues dans les journaux, notamment dans les Etats-Unis du XXème et le Japon actuel, avant d’être éditées individuellement.

L’engouement autour des BD c’est un peu l’équivalent de celui qui plane au-dessus autour des séries aujourd’hui. On attend avec impatience la suite. On s’installe confortablement dans son lit ou dans son canapé et on se laisse porter dans un univers fantaisiste, ou réaliste selon les goûts. Comique, tragique, historique, satyrique, trash, fantastique…

Elle touche un peu à tous les genres, on y trouve forcément des histoires qui nous inspirent. Si elles ont longtemps été cantonné à un public d’enfants. On trouve en réalité presque autant de BD adultes que de BD jeunesses. Avec l’avènement du numérique, de nombreux sites internet proposent des bandes dessinées en ligne. On peut également les transférer sur nos liseuses et autres gadgets modernes. Mais en réalité, rien ne vaut une bonne vieille BD concrète et palpable. C’est une autre sensation que de tourner les pages avec ferveur et impatience, collectionner tous les tomes et prêter fièrement le dernier aux copains et puis même transmettre aux enfants, aux petits-enfants… On vous propose de revivre tout ça l’espace d’un instant avec un petit retour sur les meilleurs BD qui ont bercées notre enfance.

Tomtom et Nana



On a grandi avec ces deux petits monstres avides de bêtises. Très mauvais choix de cadeau de Noël si vous voulez faire de vos enfants des petits anges mais nous, on s’est bien amusé avec Tomtom et Nana.

Black et Mortimer



Un bon concentré d’action avec les deux acolytes. Des enquêtes prenantes. Tout ce qu’il faut pour finir une BD d’une traite. On ajoute même une pointe d’humour qui fait la spécificité de la série. Un duo culte sans aucun doute !

Blueberry



Le lieutenant Blueberry est sans pitié, son alcoolisme et son sens moral assez particulier ne l’aide pas. Le ton de cette BD est plutôt sombre, très réaliste et nous plonge directement dans une ambiance bien à elle, soutenue avec brio jusqu’à la fin.

Achille Talon



Aah les tournures alambiquées de ce bon gros Achille nous ont bien fait rire. Un égo démesuré qui lui sied bien et malgré tout on l’apprécie vraiment.

Les schtroumpfs



Ces petits hommes bleus sont légendaires. Tout le monde connait les schtroumpfs et si vous n’adhérez pas trop aux histoires abracadabrantesques du sorcier Gargamelle et de ces drôles de bonhommes, vous aimerez quand même les bonbons à leur effigie.

Tintin



Les aventures de Tintin… Les vilains méchants dont il vient toujours à bout, son fidèle chien Milou, les jurons spontanés du capitaine Haddock, la naïveté du Professeur Tournesol et le comportement farfelu de Dupont et Dupont. Une bien belle équipe. Mille milliards de mille sabords, ce que ça nous manque cette époque !

Boule et Bill



C’était mignon tout plein, pas bien complexe, pas profond du tout, mais on adorait ce petit gamin et son chien. On se souvient aussi de Caroline la tortue. Un trio particulier mais plein de bonne humeur.

Spirou



Des Spirou il en existe deux. L’ un est petit gamin un poil pervers et toujours prêt à se mettre dans des situations embarrassantes. L’autre est un journaliste bien rangé, Gaston Lagaffe aurait dû en prendre de la graine !

Les tuniques bleues



Une BD pleine d’humour qui narre les aventures de trois sergents pendant la guerre. Derrière les rires se cachent une dénonciation du carnage que les temps de guerre. Un bon souvenir quand même !

Bidochon



Chez les bidochons, c’est à la bonne franquette. Un monde un peu niais et absurde dans lequel cris et hystéries sont quotidiens. C’était le bon vieux temps, les BD ont encore beaucoup de succès aujourd’hui. Mais les nouveautés n’auront jamais la même saveurs que celles avec lesquelles ont a grandi.
   
1 / 2