Explication des choses les plus bizarres qui se produisent lorsque l'on dort

La nuit quand on dort il arrive parfois que notre cerveau nous joue des tours : rêve récurrent somnambulisme, hallucination, paralysie du sommeil ou encore simplement parler en dormant. Il existe de nombreux troubles du sommeil que nous allons vous expliquer en détails !

Publié le 06/09/2017
Il fait nuit. Vous vous êtes douché, vous avez mangé, checké une dernière fois les réseaux sociaux, allez hop au lit ! Dormir, oui, mais pourquoi ? Pour recharger les batteries et être frais au boulot demain matin, bien évidemment ! Pourtant, ce rituel quotidien et inévitable n’est pas facile pour tout le monde.

Les plus chanceux d’entre nous ont un sommeil de plomb. Ils dorment comme des marmottes, peu importe ce qui arrive autour d’eux. Une aubaine pour les cambrioleurs ! D’autres souffrent d’insomnies et l’heure du couché est un véritable cauchemar, précisément car cette heure n’arrive pas. Et il y a ceux pour qui dormir s’accompagne de phénomènes surprenants.



Alors oui, on a tous déjà expérimenté les rêves et les cauchemars à une fréquence plus ou moins importante. La plupart sont insignifiants, certains sont effrayants de réalisme et le plus grand nombre est oublié. Là, au beau milieu d’un rêve complétement farfelu, la solution s’offre à vous. Une révélation. Impressionnant non ? Oui, à condition de s’en souvenir au réveil

Le grand Dmitri Mendeleïev affirme avoir rêvé de son célèbre tableau périodique des éléments après avoir éprouvé des difficultés à l’édifier. Le chimiste Kekulé rapporte un fait similaire qui lui aurait permis de découvrir la formule du benzène. Si vous n’avez pas voué votre vie à la recherche scientifique, sachez que ce type de vision peut également résoudre des situations relationnelles ou professionnelles.

L’explication rationnelle est simple, votre subconscient vous donne un coup de pouce. Il a résolu le problème, alors que vous n’en avez pas encore pleinement conscience. Au lieu de manifester la réponse à vos questionnements alors que vous êtes éveillé, il vous envoie des pistes pendant votre sommeil. Comme s’il existait un échange, une communication interne hors de votre contrôle. Il s’en passe des choses là-dedans ! Alors dans des moments de stress ou de doute, soyez attentif !

9 choses étranges et surprenantes qui peut vous arriver pendant votre sommeil :

1. Parler pendant son sommeil.



Description :

Ça ne vous dérange pas le moins du monde si vous souffrez de soliloquie, le fait de parler en dormant. Evidemment, puisque vous ne vous en rendez pas compte… Mais ceux qui partagent votre lit aimerez dormir tranquillement ! Ce phénomène n’est pas particulièrement gênant, il ne traduit pas un problème psychologique ou autre. Mais il peut être très embêtant si vous trahissez un secret. On a tous en tête cette fameuse situation : le monsieur prononce le doux nom de sa maîtresse entre deux ronflements. Oups ! Le mieux serait de ne pas avoir de secret !

Pourquoi ?

Ce trouble du sommeil parfaitement inoffensif a plus de chance d’être rencontré chez les hommes et les enfants. L’explication à ces palabres nocturnes est le stress et l’anxiété. Votre subconscient livre un combat contre quelque chose qui vous tracasse dans la vie réelle, et vous l’exprimez verbalement dans votre sommeil.



2. Tomber du lit.



Description :

Celui-ci, vous l’avez certainement expérimenté car c’est l’un des plus courant ! Vous êtes tranquillement endormi, complétement détendu et d’un coup, vous vous réveillez en sursaut, apeuré, le cœur battant. Et pourtant non, tout va bien, vous ne venez pas de survivre à une chute de plusieurs mètres. Vous n’êtes d’ailleurs même pas sorti du lit ! La sensation que vous venez de vivre est troublante de réalisme. Comme si vous étiez tombé dans votre lit, d’un sommet ou que vous voliez (la magie des rêves) et que vos dons vous ont lâché au moment le plus périlleux. Souvenez-vous d’Alice dégringolant vers le pays des merveilles, c’est à peu près ça.

Pourquoi ?

Lorsque vous dormez, votre corps est au repos. Son état est quasi-similaire à celui d’un mort (on rigole moins là…). Votre respiration et votre rythme cardiaque ralentissent et vos muscles se détendent complètement. Alors bam ! Instinct de survie ! Comme votre cerveau vous aime bien, et qu’il aime aussi la vie, dans un instant de panique, il vérifie si vous êtes bel et bien vivant. Et pour cela, il envoie une forte impulsion dans vos muscles. C’est cette impulsion, cette sorte de spasme qui vous donne l’illusion de tomber.

3. Les rêves récurrents.



Description :

Ceux qui font ce type de rêves pourront témoigner. Faire le même rêve plusieurs fois sans raison apparente est une source d’angoisse importante et peuvent empiéter sur la vie quotidienne. En effet, on cherche en vain une signification à ces visions. Si elles persistent, c’est bien qu’il y a une raison ! Au-delà de ça, si le rêve est un cauchemar, vous pourriez appréhender l’endormissement et cela peut affecter le reste de la journée. Ce type de rêve est particulièrement courant chez les personnes souffrant de stress post-traumatique, comme les anciens soldats.

Pourquoi ?

Vous faites partie de ceux qui cherchent une signification des rêves ? Eh bien vous avez raison. Dans le cas des rêves récurrents, les psychologues supposent que votre inconscient essaie d’attirer votre attention sur un problème que vous n’avez pas réglé ou que vous mettez sous le tapis continuellement. Le rêve n’est pas forcément limpide, ce qui peut expliquer votre difficulté à l’expliquer. Mais si vous cherchez du côté du symbolisme, peut-être trouverez-vous l’élément qui tracasse tant votre cerveau. Et vous pourrez enfin changer de disque !



4. Les rêves imbriqués


Credit photo : Inception - Warner Bros

Description :

Vous êtes dans un rêve, pas des plus agréables, quand soudain vous vous réveillez. Ouf ! Ce n’était qu’un rêve. Pourtant, les bizarreries continuent. Vous avez tout simplement rêvé que vous rêviez et le comble, c’est que vous rêvez encore, là, au moment où vous vous en apercevez. De la folie. On se sent alors comme prisonnier de nos rêves. L’illusion du réveil provoque un enchaînement émotionnel perturbant. Angoisse-soulagement-reangoisse-incompréhension. Ça doit certainement vous rappeler quelque chose : le film Inception avec Leonardo Dicaprio traite ce sujet avec brio. C’est un phénomène que de nombreuses personnes témoignent avoir vécu.

Pourquoi ?

Un rêve dans un rêve, là encore, la science sèche. Le monde des rêves est difficilement sondable. Car d’une part, pour comprendre quelque chose, il faut pouvoir le maîtriser un minimum. Vous admettrez qu’il n’est pas aisé de prévoir quel type de rêve nous allons faire. D’autre part, les rêves sont comme un monde à part, un monde parallèle impalpable que seul le sujet concerné perçoit. Voilà pourquoi certains de ces phénomènes restent encore incompris. Les mystiques pensent que si vous faîtes ce type de rêve, vous avez certainement des capacités dans le domaine du spiritisme. On vous laisse essayer, si vous êtes tenté…

5. Le somnambulisme.



Description :

En grand classique des sommeils agités, le somnambulisme a beaucoup fait parler de lui. Des œuvres littéraires et cinématographiques lui sont dédiées. On soupçonne même les zombies de s’en inspirer pour mieux nous piéger. Yeux grands ouverts, expression figée. Alors c’est quoi exactement ? Eh bien c’est tout simple, votre esprit est inconscient mais vos muscles sont en action. Voilà ce qui crée d’impressionnantes déambulations nocturnes. Il existe plusieurs degrés de somnambulisme, certains vont marcher et faire des gestes de la vie quotidienne (préparer un gâteau), d’autres peuvent aller jusqu’à sortir de chez eux. Les cas les plus problématiques rapportés sont ceux de défenestrations ou d’agressions sexuelles durant une phase de somnambulisme.

Pourquoi ?

Si ce phénomène est sans conteste la superstar des troubles du sommeil, son origine reste encore floue et la science n’a pas su trouver de remèdes. Il touche 5-10% de la population et est assez fréquent chez les enfants. Ces derniers ne se souviennent de rien au réveil mais chez l’adulte, 70% des personnes concernées se remémorent leur nuit mouvementée. On estime que ces crises durent entre 30 secondes et 30 minutes selon les individus. A l’heure actuelle il n’existe pas de traitements efficaces.

On continue notre tour des choses insolites qui arrivent pendant le sommeil en page 2.
   
1 / 2