12 personnes qui ont résisté à l'expulsion de leur maison

L'immobilier est comme une jungle où c'est la loi du plus fort qui règne. Mais certains propriétaires résistent à l'expulsion de leur logement même contre de grosses sommes et ils doivent composer avec les constructions autour.

Publié le 19/11/2017
"Home sweet home", comme disent les anglais. On n'est jamais aussi bien que chez soi et il existent des gens qui ne changeraient de lieu de vie pour rien au monde. Même face à des tentatives sournoises de soudoiement ou d'intimidation.

Les promoteurs immobiliers ne gagnent pas toujours dans leurs batailles juridiques et à leur grand regret, certains arrivent à résister à l'envahisseur en restant sur place et en échappant à l'expropriation. Les constructeurs doivent donc ruser et parviennent tout de même à bâtir autour des "maisons clou" qui restent fièrement debout.

Voici 11 proprios qui font de la résistance :

Cette maisonnette a inspiré le film Là-Haut. Edith Macefield vit dedans et a refusé de bouger, même contre le montant extravagant d'un million de dollars. On peut voir qu'un club de fitness a été érigé autour. On lui a consacré un article d'ailleurs.



Mary Cook n'a pas voulu mettre les voiles. Son chez elle est donc compressé entre deux buildings bien plus gros et on dirait que cette situation sort tout droit d'un film de Tim Burton.




Celle-ci nargue les immeubles derrière elle et se moque bien du progrès et de la croissance. Elle est située à Melbourne en Australie et on imagine qu'une brave mémé y habite.



On a ici une splendide demeure de la fin du XIXe siècle qui a résisté tant bien que mal à la spéculation immobilière et au gigantisme urbain très à la mode aujourd'hui.



La Chine connait un développement sans précédent et certains habitants subissent toute sorte de pression pour s'incliner devant le progrès. A Guangzhou, des appartements ont été entouré par la route.



Par chez nous à Roubaix, un homme nommé Salah Oudjani n'a pas souhaité vendre son bar qu'il a tenu pendant plusieurs décennies. On lui dit bravo et il a l'air tout content d'être encore là en souriant sur la photo.

   
1 / 2