Quels sont les signes astrologiques qui mentent le plus et les plus sincères

Quel est donc le signe astrologique qui dit le plus de mensonges ? Pour certains ou certaines, cette question est un casse-tête. En effet, si on sait, c'est déterminant pour bien choisir son ou sa partenaire, ou pour savoir si une amitié vaut le coup...

Publié le 18/10/2017
Qui apprécie les menteurs ? A peu près personne. Les relations humaines s'établissent prioritairement sur la confiance mutuelle et la tranquillité. On doit pouvoir compter les uns sur les autres, d'où l'intérêt de la jouer franc jeu. Surtout qu'on va avoir tendance à révéler des choses intimes sur sa personne en étant sincère. On apprécie donc la réciprocité de l'autre côté. Alors le meilleur signe astro ? Voici donc les signes du plus réglo au plus menteur :

Le Poisson

Même si c'est un rêveur, notre ami(e) a un grand coeur et apprécie plus que tout les relations sincères. Il sait donc qu'il convient de jouer la carte de la franchise, même si ce signe peut être floué facilement. Soyez sympas avec lui !

La Balance

Un sens de la justice et un goût pour les relations entières. Il lui arrive toutefois de trouver des détours pour ne pas vous froisser. C'est toujours parti d'une bonne attention, mais dîtes-lui que vous aimeriez son avis plus objectif sur les choses.

Le Capricorne

Rien n'agace plus ce signe terre à terre que les affabulateurs. Il faut appeler un chat un chat et en venir aux faits. Il veut du concret et son esprit analytique devinera quand vous arrondissez les angles. Par contre, il peut lui-même avoir recours à de petites tromperies s'il se sent menacé dans son ego grand mais fragile...

Le Bélier

Il ne passe pas par quatre chemin. C'est un fonceur parfois carrément bourrin qui vous fait savoir les choses. Par contre, il peut avoir des projets à long terme qu'il ne vous révèle pas, ou bien d'une manière détournée. Ce qui peut agacer ses proches.

Le Cancer

Avec lui, c'est plus le mensonge par omission qui est pénible. Profondément gentil, il n'ose pas vous dire quand quelque chose lui déplaît. On peut compter sur lui, mais pas pour réunir tout le monde autour d'une table et crever l'abcès. Donc pas de très bons leadeurs.

Le Sagittaire

On a l'impression qu'il s'autosuffit. Son assurance vous impressionne, mais il a cette fâcheuse tendance à utiliser l'emphase et l'hyperbole pour raconter des anecdotes. Il fait un bon scribe religieux pour parler de choses extraordinaires !


Le Verseau

En général, il n'a pas l'esprit mal tourné. Mais il a ce goût de la frime et du paraître, ainsi que cette tendance superficielle dans les relations qui peut laisser pantois ceux qui veulent nouer des liens durables avec lui... Si vous le décevez, il peut vous lâcher en un claquement de doigt.

La Vierge

Des problèmes d'images, bien souvent. Si elle n'apprécie pas le charlatanisme, elle peut se voiler la face et vivre dans le simulacre. Soit pour être bien intégré en société, soit pour faire plaisir à son entourage.

Le Lion

Ce signe aime fanfaronner. Après tout, n'est-il pas le roi des animaux ? S'il n'est pas du genre à aimer les gens sournois, il faut que les autres reconnaissent sa magnificence. Si on l'ignore trop, il peut se vanter et frimer éhontément.

Le Taureau

Pour défendre son espace intime ou social, il peut se mettre à duper autrui. Plus par réflexe de survie que par réel machiavélisme. Alors sa tendance à la désinformation est à moitié pardonnable, disons.

Gémeaux :

Caractérisé par l'inconstance, il n'hésite pas à sortir des histoires abracadabrantes, soit pour se valoriser, soit pour se tirer d'affaire. Alors mollo sur la confiance accordée à ce signe. Vous risqueriez de vous en mordre les doigts. Parce qu'en plus, ça peut aller crescendo dans le bobard.

Et le grand gagnant est... Le Scorpion !

Okay, le Scorpion est souvent franc, voire trop brut de décoffrage. Mais il a la duplicité en lui. C'est un cynique et un manipulateur qui n'hésite à baratiner bien comme il faut pour arriver à ses fins. C'est un dragueur et un séducteur né qui ne s'embarrasse pas assez de la moralité, malheureusement.